Quels éléments sont à prendre en compte avant de faire aménager mon fourgon ?

Avant de se lancer dans l’aménagement d’un van, il y a des centaines de choses auxquelles il faut penser. Et on peut vous dire que de nombreux facteurs peuvent contribuer à vos futures décisions. Dans cet article, nous allons dresser une liste d’éléments importants à prendre en compte lors de la conception d’une maison sur […]

Avant de se lancer dans l’aménagement d’un van, il y a des centaines de choses auxquelles il faut penser. Et on peut vous dire que de nombreux facteurs peuvent contribuer à vos futures décisions. Dans cet article, nous allons dresser une liste d’éléments importants à prendre en compte lors de la conception d’une maison sur roues. Cette liste est valable même si vous faites appel à un artisan ! En effet, venir voir un artisan en connaissance de cause est un gros avantage pour plein de raisons, notamment le fait que vous saurez de quoi il parle quand vous échangerez avec lui et surtout, vous saurez si son travail correspond à vos besoins ! On espère qu’elle vous sera utile et que vous aidera à vous poser les bonnes questions !

Faire ça dans les règles en l’art en respectant la loi

La loi concernant les conversions de fourgons en camping-car ce n’est pas glamour, on l’avoue ! Mais si vous ne voulez pas voir votre véhicule immobilisé et non assuré, renseignez vous bien sur les normes de construction à respecter et décider si vous voulez que votre van soit labellisé VASP. 

Certes, il y beaucoup de paperasse, mais à terme ça jouera en votre avantage, car un fourgon converti en camping-car VASP coute bien moins cher en frais d’assurance que pour un fourgon ordinaire. De plus, selon les compagnies, il y a des clauses par rapport à la valeur de l’aménagement et l’équipement que vous possédez à l’intérieur. Attention, le VASP n’est pas obligatoires, mais il est vivement conseillé pour avoir le moins de déception possible lorsqu’il y a des mésaventures …

Peser son van lors des travaux

Le poids de la conversion d’un van aménagé est un élément pratique essentiel qui est régulièrement oublié, car il faut savoir qu’il est illégal de conduire un véhicule au-delà de sa limite de poids. Peser régulièrement son fourgon sur un pont-bascule, dans les décheteries ou dans les coopératives agricoles peut être une bonne idée. En outre, plus un véhicule est léger, plus on économise de carburant sur les futurs voyages.

Réfléchir à son installation électrique

Premièrement, il faut savoir si le van sera une maison à plein temps ou s’il servira pour des voyages partiels. Car selon son utilisation, le fourgon n’aura pas besoin de la même installation électrique. Par conséquent, il est important de déterminer ses besoins en énergie rigoureusement en se posant encore des questions ; faut-il pouvoir charger un ordinateur portable, une batterie d’appareil photo, alimenter un mixeur de jus et faire fonctionner un réfrigérateur ? Ou est-ce qu’un simple système 12 V pour recharger des téléphones et allumer les lumières suffi? Une fois les besoins déterminés, on peut commencer à planifier les moyens à mettre en place pour la conversion électrique du van. Pour cette étape, la création d’un tableur détaillant la puissance en watts de vos appareils est fortement recommandé, il en existe beaucoup sur le web (et sur le groupe Facebook Vanlifers autour du monde). Enfin, le choix des matériaux est essentiel pour générer une électricité de qualité. Par conséquent, il ne faut pas hésiter à comparer les panneaux solaires, les batteries et équipements en tout genre présents sur le marché. 

Savoir si l’on veut de l’eau à bord

En van, c’est comme à la maison, l’eau est utilisée quotidiennement. Elle sert pour boire, mais aussi pour la vaisselle, la cuisine, le brossage des dents et la douche. Ainsi, parfois, on peut en manquer rapidement ! Pour en disposer tous les jours sous réserve d’aller se recharger dans les bornes camping-car ou en ville, ll existe deux options pour le stockage de l’eau. La première, qui est la plus coûteuse consiste à installer 2 réservoirs d’eau, l’un pour l’eau propre et l’autre pour l’eau usagée sous le châssis du fourgon. La seconde, qui est beaucoup plus simple à mettre en œuvre consiste à placer 2 bidons d’eau sous votre évier. Par ailleurs, pour le raccordement de l’eau au robinet, il y aussi 2 solutions. Soit à l’aide d’une pompe à pied, soit avec un système de pression d’eau 12 V, qui permettra d’avoir l’eau comme à la maison (à condition d’installer un vase d’expansion dans la plupart des configurations). La question de l’eau chaude doit être aussi prise en compte, sa présence peut se faire via un système de chauffe-eau à installé ou en faisant bouillir de l’eau lorsque que le besoin se présente.

Autonomie eau fourgon

Savoir si l’on souhaite du chauffage à bord

Il existe plusieurs options pour chauffer un van aménagé : un appareil de chauffage type Propex fonctionnant au gaz, un appareil de chauffage diesel type Webasto qui se raccorde au réservoir de carburant de votre fourgon ou même des chauffages portatif (et pour les plus courageux : le poêle à bois). De plus comme pour l’électricité, il faut savoir si le van faire va être une maison à plein temps ou s’il servira pour des voyages partiels. Car selon son utilisation, le fourgon n’aura pas besoin de la même installation en chauffage.

Aménager mon fourgon

Penser a optimiser sa ventilation

Quand on aménage un van, la question de la ventilation est primordiale. Respirer dans un petit espace est favorable à la création d’humidité et à la condensation. Pour l’éviter à tout prix, l’aménagement du van doit être en mesure de créer un itinéraire pour la circulation de l’air. De ce fait, on n’hésite pas à investir dans un lanterneau, des baies vitrées latérales ou arrières. D’autre part, si un circuit fixe de gaz se trouve dans le van, il y aura forcement des grilles de ventilation à installer pour pouvoir les évacuer en cas de problème. Cela nous renvoie au fait de faire son installation dans les règles ! Eh oui, elle est toujours là, cette homologation…

Ne pas négliger son confort à tout prix

Avoir un lit, c’est essentiel. Oui, parce que sinon, quel est l’intérêt d’avoir un van, si ce n’est pas pour dormir partout ? Les deux options les plus courantes sont le lit fixe et lit qui se transforme en coin salon. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix. Certains aiment l’espace supplémentaire créé en rangeant le lit et d’autres détestent l’idée de devoir faire leur lit tous les jours. Les toilettes, c’est aussi un basique du van aménagé. Tout le monde a besoin d’y aller et c’est pour cela que tant de gens choisissent d’avoir le nécessaire dans les fourgons. Les plus courantes sont les toilettes chimiques avec cassette qui doivent être vidangées à la main aux bornes de service pour camping-car. Et si vous voulez être plus écologique, il existe les toilettes à compost. Pour en finir avec le confort, n’oublions pas la douche, car beaucoup de gens ne peuvent pas imaginer vivre sans elle. Une douche fixe dans le van est imaginable pour les gens vivant à l’année et pour les autres une douche d’extérieur ou solaire peut faire l’affaire.

Cuisine complète vue de loin intérieur

Voilà, c’est tout pour nous, on espère que cet article vous sera utile et qu’il vous aidera dans vos réflexions d’aménagement. N’hésitez pas a commenter pour discuter sur le sujet 🙂

Search