L’aménagement du Ford Transit de Kevin et Margaux

Bonjour et bienvenue dans la nouvelle catégorie du blog, qui consiste à partager avec vous les aménagements des clients Vansity ! Ici, vous retrouverez tous les détails des vanlifers qui sont passés par Vansity pour se faire accompagner dans leur aménagement. Tous aussi inspirants les uns que les autres, on vous laisse à la lecture de ce premier témoignage avec Kevin et Margaux !

Qui sont Kevin et Margaux ? 

Hello ! Nous sommes Margaux et Kévin, deux amoureux en quête de liberté. On partage nos aventures avec notre fourgon Léon sur notre compte instagram @enroueslibres_

Kevin et Margaux

Quel est votre projet d’aménagement avec Léon ?

Notre petite maison sur roues va nous accompagner pendant un long tour d’Europe. L’objectif : découvrir le monde, faire de belles rencontres, expérimenter une vie plus simple et prendre du temps pour nous.

Pendant plusieurs années, notre fourgon sera notre lieu de vie à plein temps et notre espace de travail. Alors même si l’idée est davantage de vivre dehors que dedans, on a quand même cherché à créer un cocon totalement adapté à nos besoins.

Léon le Ford Transit : sa fiche

Aménager Ford Transit

  • Léon est un beau Ford Transit 2.2 TDCI 130 chevaux de 2015.
  • C’est un grand gabarit L4H3 : il fait 4,05 m de long, 1,74 m de large et 2,05 m de haut.
  • Sa charge utile est de 1105 kilos à vide et nous l’avons acheté avec 110 000 kilomètres au compteur.

Nous avons choisi ce modèle de véhicule pour sa bouille ! Même si c’est un utilitaire, on ne voulait pas qu’il ressemble à une brique. On a directement accroché avec ses arrondis – qui nous ont ensuite posé pas mal problème pour l’aménagement 😉.

Plus pragmatiquement, on voulait un camion assez récent pour éviter les gros problèmes mécaniques et dont on pourrait facilement trouver les pièces en Europe. On hésitait donc entre le Transit, le Sprinter et le Crafter – ces deux derniers étant un peu plus chers.

Et puis, comme beaucoup de vanlifers, on est tombés sur une bonne affaire en trainant sur le Bon Coin : une première main en leasing qui avait assuré un suivi mécanique complet, une garantie d’un an sur les pannes et un prix un peu en dessous du marché, puisqu’il était importé du Luxembourg où le marché des véhicules d’occasion n’existe pas.

Comme tous les grands modèles, l’espace intérieur de notre fourgon nous a laissé une grande liberté d’aménagement. Kévin mesurant 1m90, il était impératif de prévoir un lit dans la longueur, ce qui se fait sans problème avec un L4H3.

Les + du Ford Transit pour l’aménagement :

  • Il compte peu de renforts, ce qui a rendu l’isolation très simple.
  • Il est aussi plus large que les Sprinter, Crafters de 4cm. Un détail qui a rendu possible l’aménagement dont on avait envie.

Les – du Ford Transit pour l’aménagement :

  • Vu qu’il est très grand, il a un poids à vide important. Son aménagement a nécessité de peser chaque planche de lambris pour ne pas dépasser les 3,5 tonnes réglementaires.
  • Contrairement à d’autres modèles, le toit commence à courber franchement dans l’espace habitable sur environ un mètre. Si ça lui donne un look mignon, ça engendre aussi quelques galères : impossible par exemple de poser du lambris au plafond.
  • Autre petite difficulté, les câbles d’alimentation des feux arrière sont externes  – c’est-à-dire qu’ils sont dans une gaine en plastique qui parcourt l’habitacle dans la longueur. Nous avons dû tout déconnecter pour faire passer les câbles à l’intérieur des longerons.

Les aides extérieures pour aménager Léon

Même si nous aménagé Léon à 95% seuls, nous avons fait appel à des artisans  pour certaines difficultés techniques ou par mesure de sécurité :

  • La réalisation des structures des banquettes et des meubles hauts à été faite avec un artisan menuisier qui exerce près de chez nous. Il nous a également aidé pour la pose.
  • Alors qu’on souhaitait construire le circuit de gaz par nos propres moyens, on a rapidement réalisé que l’aide d’un professionnel nous serait bien utile pour construire un circuit sécurisé. Nous avons donc fait appel à une société de plombiers, qui a posé les tuyaux de cuivre et a mis le circuit sous pression.
  • La réalisation de la cuve de la douche a été faite sur mesure par Doud, artisan chaudronnier plastique qui travaille en Seine et Marne.

Afin de valider nos idées et d’être aidés par des experts dans nos difficultés nous avons également choisi d’être accompagnés par Vansity. De nos plans jusqu’au dossier d’homologation, c’était très rassurant de pouvoir échanger avec PF sur tous les aspects de notre aménagement !

Les peurs et les doutes rencontrés

Aménagement Ford Transit

Avant de nous lancer dans l’aménagement de Léon, nous étions des novices du bricolage. Nos seules réalisation : quelques meubles IKEA et un salon de jardin en bois de palettes. Forcément, on avait un peu peur de se lancer dans un tel chantier.

Notre plus grande difficulté a été de comprendre comment s’aménage un van. Nous n’avions aucune connaissance et nous ne savions ni pas quoi commencer ni dans quel ordre faire les choses. Dès le début, les articles de Luce et PF et leur guide du fourgon aménagé ont été d’incroyables ressources pour nous familiariser avec le processus d’aménagement et appréhender notre projet sereinement.

Habitant Paris, il nous était impossible de faire dormir notre van au pied de notre immeuble. Savoir qu’il stationnerait dans la rue, devant chez la maman de Margaux a aussi été une sacré source de stress : Et si on volait notre panneau solaire ? Comment on va faire pour travailler sur le trottoir ? Finalement ça se fait, mais ce n’est pas super confortable.

Mais honnêtement, on était tellement heureux de nous lancer dans ce projet qu’on n’a jamais vraiment hésité à se lancer.

L’une des principales difficultés d’un aménagement, c’est qu’il est impossible de tout anticiper. Même quand on a une vision globale de son aménagement, dans un si petit espace chaque décision entrainera plus tard des répercussions qu’il est très compliqué d’anticiper. On s’est par exemple rendu compte que le remplissage d’eau qu’on avait percé dans la carrosserie était trop bas par rapport à là où on voulait placer la cuve. Plus globalement, chaque pôle génère son lot d’imprévus : ça oblige à faire preuve d’ingéniosité et trouver des solutions qu’on aurait pas soupçonnées !

Pour un premier aménagement, nous avons été très ambitieux : sauf qu’en bons débutants, on a fait de nombreuses erreurs qui nous ont fait perdre du temps et de l’argent. Si chaque aménagement à ses côtés relous, chez nous la palme revient à la pose du contreplaqué – un véritable traumatisme qui nous a pris des heures et des heures – et l’étanchéité du circuit de gaz. Maintenant on en rigole, mais on en a quand même bien sué.

Finalement, notre principale difficulté a été de concilier aménagement du van et travail à plein temps. Tout innocents, nous pensions qu’en un an nous aurions largement le temps d’aménager Léon le week-end. En réalité, c’est épuisant de jongler entre toutes nos activités.

L’aménagement de Léon

Nous avons isolé Léon avec des panneaux de liège expensé de 1 cm, du biofib trio et de la laine de coton recyclé. Nous sommes vegan, et c’était pour nous impératif d’utiliser des matériaux qui n’étaient pas issus d’animaux. En plus, elle est efficace et simple à poser.

Notre habillage est fait en lambris de sapin blanc de 9mm cloué dans du contreplaqué de 5mm. Esthétique et chaleureux, il agrandit l’espace et s’adapte bien aux contraintes de l’aménagement. Pour diminuer le poids, on a posé notre lambris après les meubles et ça s’est super bien passé. Le sol et le plafond, eux, sont recouverts d’un parquet PVC autocollant de 2mm : il est souple est léger, ce qui permet de le poser sur notre fameux plafond courbé. Même si le rendu est joli, il s’agit davantage d’un choix contraint que d’une franche décision.

En ce qui concerne nos équipements :

  • Notre chauffage-chauffe eau est un Truma Combi + : il est cher mais super !
  • Notre plaque de cuisson à gaz est une Thetford 2 feux feux top line 922 : elle est canon et ses brûleurs sont puissants.
  • Notre frigo est une glacière Carbest : honnêtement, on l’a choisi uniquement pour qu’elle puisse rentrer dans notre meuble de cuisine et pour sa consommation électrique relativement faible.
  • Notre système électrique vient de chez My Shop Solaire : Un panneau solaire de 250 watts, un chargeur-boosteur et un convertisseur-chargeur permettent d’alimenter une batterie de 220 ampères heure en plomb carbone.

Si nos meubles hauts, nos banquettes et notre salle de bain sont construits à l’aide de tasseaux de sapin et de contreplaqué, nous avons choisi des meubles de cuisine IKEA. Nos chers METHODS nous ont fait gagner un temps fou, permettent des rangements ingénieux et offrent un super rendu. Seul inconvénient : le poids. Notre cuisine pèse près de 130 kilos, ce qui nous a obligé à faire très attention au poids sur le reste de l’aménagement.

La répartition des poids s’est faite un peu au pif, mais selon notre bon sens. On a avant tout cherché à assurer un équilibre : une cuisine lourde à l’avant, les équipements lourds à l’arrière. La batterie et le truma à gauche, les cuves d’eau à droite. La pesée a révélé qu’on ne s’était pas trompés !

Léon et l’homologation VASP

Nous sommes actuellement en cours d’homologation : le contrôle Qualigaz est passé et nous attendons les dernières autorisations Ford pour envoyer notre dossier à la DREAL.

Face à des normes complexes et peu transparentes, on était vraiment soulagés que Luce et PF aient réalisé un tel travail de vulgarisation. Déjà que le passage de l’homologation est chronophage, sans leurs documents et leur accompagnement cela aurait été une véritable galère.

Même si ça paraît loin quand on se lance dans un aménagement, il est important d’avoir les normes en tête dès qu’on réfléchit aux plans, puisqu’elles vont venir conditionner tout l’aménagement. Dans notre cas, la conformité de notre couloir central se jouait à 2cm : on était bien contents de l’avoir vérifié avant de poser nos meubles !

Le recul sur l’aménagement de ce Ford Transit

Pour le moment, nous ne regrettons rien. Enfin, il est en réalité un peu tôt pour le dire car pour le moment nous l’avons pris la route que quelques semaines. Mais l’avantage d’un aménagement qui prend un an, c’est que c’est long et que ça permet de se remettre en question.

Quand les choses vont doucement, on a le temps de tester, de réaliser les problèmes et de changer d’avis. On a totalement repensé notre plan d’aménagement pendant l’étape de l’isolation et c’était la meilleure des décisions.